CPAS d’Eeklo

Projet : mettre en contact les jeunes familles vulnérables avec l'offre et les équipements locaux

Un quart des nouveau-nés d’Eeklo grandit dans une famille défavorisée. Pour y remédier, le CPAS d’Eeklo a donné la priorité à la lutte contre la pauvreté des enfants. Avec ce projet, nous voulons apprendre aux gens à faire respecter leurs droits sociaux fondamentaux .

Pour qui ?
– Les jeunes parents vulnérables
– Les enfants

Pourquoi ?
Un bon départ, c’est déjà la moitié de la bataille qui est gagnée. Les opportunités qu’on donne à nos enfants déterminent une bonne partie de leur vie. C’est pourquoi nous voulons leur donner le plus d’opportunités possibles dès le départ et nous continuons à les soutenir dans les phases ultérieures de leur vie.

Comment ?

  • Via une personne de contact spécifique qui fournit :
  1. un accompagnement sur mesure individuel
    – une introduction à l’offre existante et son élargissement en termes de soutien aux parents et aux familles (Maison de l’Enfant)
  2. des informations sur les droits sociaux fondamentaux
  • la création de 8 places en milieu d’accueil supplémentaires flexibles (liées au revenu) pour la garde des enfants
  • l’organisation de moments de jeu et de rencontre « pop-up » dans plusieurs quartiers
  • la mise en relation des offres matérielles et immatérielles
  • la création de nouveaux services pour répondre aux besoins existants
  • le déploiement d’un réseau périnatal

Danny Smessaert, Echevin du bien-être :

« Le CPAS d’Eeklo est très heureux de recevoir une aide supplémentaire via le prix “Ethias Youth Solidarity Award” pour le projet « Le Jeune Enfant… Eeklo se tourne vers l’avenir ».

En raison de l’augmentation de la pauvreté en général et de la pauvreté infantile en particulier, il y a beaucoup plus de familles vulnérables qui ont besoin d’aide. 

 Le conseil communal y travaille activement et souhaite donner à chaque citoyen les leviers nécessaires pour se développer. »

Filip Smet, Echevin de la jeunesse :

« Pour ce faire, nous avons mis en place une personne de liaison qui guide les futurs parents et les jeunes familles avec enfants jusqu’à 2 ans et demi dans l’activation de leurs droits sociaux fondamentaux. Nous offrons également 8 places d’accueil supplémentaires flexibles (en fonction des revenus), des moments de jeu et de rencontre, de l’aide matérielle, … Nous disposons aussi d’un réseau actif dans le périnatal qui réfléchit à la manière dont nous pouvons encore mieux soutenir les futures et jeunes familles. 

Avec ce soutien supplémentaire d’Ethias, nous allons développer nos activités existantes. De cette façon, davantage de jeunes parents et d’enfants pourront bénéficier des opportunités qu’ils méritent. »

Françoise Pissart, membre du jury, Fondation Roi Baudouin :

“Briser la pauvreté intergénérationnelle en ciblant à la fois les très jeunes enfants et leurs parents (souvent des jeunes), en adoptant une approche proactive pour les rencontrer et répondre à leurs besoins.  La force de l’approche est la combinaison des angles d’attaques :  revenus, services sociaux, santé, loisirs et emploi. Un projet exemplaire !”