CPAS d’Anthisnes

Projet : Vers une parentalité soutenante

L’éducation des enfants, c’est de l’amour, de l’affection, de la chaleur, du soutien.

A Anthisnes, le CPAS constate que de plus en plus de personnes ont des difficultés à offrir cela à leurs enfants.

De nombreux parents en situation de pauvreté ne sont plus capables d’assumer leurs responsabilités ou les nient. Leurs enfants en sont les victimes, ce qui aggrave encore leur situation sociale précaire. Avec ce projet, le CPAS s’engage dans la brèche et prend la relève.

CPAS d’Anthisnes :

« J’ai raté 9000 tirs dans ma carrière. J’ai perdu presque 300 matchs. 26 fois, on m’a fait confiance pour prendre le tir de la victoire et j’ai raté. J’ai échoué encore et encore et encore dans ma vie. Et c’est pourquoi j’ai réussi » – Michael Jordan. Et c’est précisément ce constat qui nous donne l’envie, avec les EYSA, d’accompagner les jeunes vers une vie meilleure.

Quentin Detienne, Membre du Jury, ULiège :

« Réfléchir avant d’agir » : voici une maxime que le CPAS d’Anthisnes a eu la belle idée de prendre comme guide pour aborder la délicate question de l’accompagnement des (jeunes) parents précarisés. »